Découverte par Nogier, c'est la théorie qui se base sur un système de réflexologie auriculaire : tout point du corps se retrouve dans l'oreille et l'on peut donc piquer avec des aiguilles d'acupuncture ou placer des aimants ou des grains de moutarde à différents points en fonction de la plainte.

Technique utilisée par Florence en fin de séance d'une consultation d'acupuncture ou de massage chinois, vous repartez avec des aiguilles permanentes ou des grains de moutarde dans les oreilles que vous garderez quelques jours. 

 

Que soigne l'auriculothérapie ?

Ses possibilités sont innombrables, même si elle ne soigne pas tout. Elle est particulièrement recommandée dans :

  • le traitement des douleurs aiguës ou chroniques,
  • les maladies liées au stress,
  • les dépendances (tabac, drogues),
  • l'insomnie, les allergies,
  • les troubles gastriques, les douleurs articulaire,
  • les problèmes liés à la ménopause… etc.

 

Comment procède le praticien ?

L'auriculothérapie cartographie l'oreille sous la forme d'un fœtus inversé et lie chaque point à un organe du corps. L'oreille est un organe extrêmement sensible grâce à de très nombreuses terminaisons nerveuses.

Dans le schéma de l'auriculothérapie, les zones de la tête seraient liées à la partie supérieure de l'oreille, la partie médiane aux viscères abdominaux, thoraciques ou génitaux tandis que le rachis et les membres inférieurs seraient situés sur le bord et le bas.

 

Quel est le résultat ?

Aujourd'hui, à Villejuif, les effets secondaires des traitements anticancéreux sont allégés par la pose d'aiguilles sur l'oreille des patients.

L'auriculothérapie permet la transformation et l'élimination des énergies négatives de la maladie. Le fait de stimuler un ou plusieurs points dans l'oreille permet d'exercer une action très forte sur le système nerveux et par là même d'apporter un soulagement réel, parfois même incroyable.

Il ne faut pas oublier que l'écoute, l'attention accordée par le praticien, quelle que soit la thérapie appliquée, sera le facteur principal de l'amélioration de son interlocuteur.